Centre Evangélique Chemin des Floralies 13100 Aix en Provence

Contactez-nousContactez-nous      AnnoncesAnnonces



Alfred : Immigration, conversion, guérison


image

alfred_tallImmigration :
Mes parents catholiques convaincus ont émigré depuis la Pologne en 1928 et sont venus en France s’établir en Normandie. Mon père avait été contacté par des témoins de Jéhovah Polonais. Il a suivi des réunions, fait du porte-à-porte. En lisant la Bible, il se réjouissait d’avoir enfin entre les mains le livre sacré. Il disait « j’ai dû atteindre l’âge de 40 ans, venir en France, pour trouver des saintes écritures, la Bible. !.
Chaque jour, il lisait et il soulignait des passages. Puis un jour , à l’occasion d’une réunion chez les témoins de Jéhovah, il déclara : « merci de m’avoir donné la vérité au travers de la Bible, mais vous , vous êtes dans l’erreur… Au revoir ! ». C’est ainsi qu’il quittait ce groupe, pour rejoindre des chrétiens évangéliques Russo-polonais..

Conversion :
Il fut baptisé par immersion dans le canal de l’Orne à Caen dans le Calvados. Ma mère suivit, par la suite la même voie. J’assistais aux réunions, j’avais environ huit à dix ans. Le pasteur était Russe, un ancien officier de l’armée, sa silhouette était impressionnante, il était chauve et avait des moustaches à la mode ‘’ Staline’’. J’avais l’impression d’avoir en face de moi, un Cosaque !. Sa prédication était dynamique, les quelques mots que je comprenais du russe était : « Christ est vivant, il est ressuscité… » cette phrase revenait souvent dans son discours. Je chantais, je priais, soit en polonais, ou en Russe selon le cas. Les jours suivants le pasteur russe est venu à la maison et m’a remis un nouveau testament français. Il avait souligné quelques versets et m’a conseillé de lire.. Ce que je fis, sans relâche jusqu’à ce que je l’ai lu du début à la fin. Cette lecture m’intéressait, surtout l’histoire de Jésus-Christ, ses discours, ses guérisons etc.. Parfois je montais dans ma chambre et là, j’ouvrais le nouveau testament, je prêchais , comme s’il y avait devant moi un auditoire. Or j’étais seul… !. Très tôt, je voulais aussi devenir prêcheur, annoncer la bonne nouvelle de l’évangile.
La guerre 39./ 44 nous a jetés sur les routes pour fuir la Normandie siège du débarquement des alliés . Réfugié dans la Vienne mes parents élevaient des volailles et aussi des oies. Ils m’avaient demandé de mener les oies dans les champs après les moissons pour qu’elles se nourrissent des épis qui restaient. Pendant ce temps, je lisais, je méditais un livre qui expliquait le message du salut. À la fin de la lecture, l’auteur demanda que l’on prie le Seigneur, afin qu’il pardonne les péchés, et qu’il nous sauve.. Ce que je fis tout simplement en m’agenouillant dans l’herbe au milieu de mes oies ! Lorsque j’en avais terminé, en ouvrant les yeux, il me semblait que la nature avait changé d’aspect, que tout était merveilleux ! La paix avait envahi mon cœur. Je me sentais différent, quelque chose s’était produit au fond de mon âme ! Je ne pouvais encore exprimer ni comprendre cela ?. Peu de temps après, ma mère qui avait remarqué un changement dans mon attitude me demanda ce qui s’était passé. Tout étonné ! Je demandais à mon tour, de quoi il s’agissait ?. Alors je lui ai raconté mon histoire ! Elle me prit sur ses genoux, me serra contre elle, tout émue, les larmes dans les yeux, me dit. « Tu n’es pas seulement mon fils , tu es devenu aussi mon frère en Jésus-Christ ! » J’avais 10 ans, et je venais de naître de nouveau ! C’était un miracle !. En effet, qui pouvait faire de moi à la fois le fils et le frère de ma mère, sinon le Seigneur lui-même.. De retour en Normandie, à l’âge de 17 ans, je fus baptisé par immersion dans l’assemblée de Dieu à Caen

Maladie et guérison.
Je fus atteint de tuberculose pulmonaire et malgré les soins le mal avait évolué. J’ai été envoyé dans un sanatorium en Isère. Je lisais et je priais chaque jour pour ma guérison. Alors que je n’avais plus de traitement, car les remèdes ne faisaient plus d’effet, le médecin après un examen radiologique, déclara que je n’avais plus rien ! Que c’était un miracle !.
Baptême du Saint Esprit.
De retour à la maison, et après avoir repris mon travail normalement, j’assistais aux réunions, j’ai reçu le baptême du Saint Esprit. Je parlais en langues pendant toute la réunion et cela continua durant tout le trajet me conduisant à la maison et dans ma chambre. Le Seigneur venait de me remplir de la plénitude du Saint Esprit.
Service de Dieu.
L’appel de Dieu pour le service fut confirmé, mon témoignage sur le lieu de travail a permis à l’un de mes collègues de se convertir, puis ce fut toute sa famille ainsi que son oncle. Après des études bibliques et théologiques, j’ai exercé le ministère pastoral dans les assemblées de Dieu de France.
Je suis né de parents polonais. J’ai entendu l’évangile en France, par le moyen d’une prédication en russe. J’ai été touché par la grâce de Dieu en lisant une brochure sur le salut. Le Seigneur n’est pas à court de moyens. Il utilise selon les circonstances les instruments qu’il choisit lui-même pour réaliser ses plans.

Alfred Kosianski

Laisser un commentaire